Je sais que vous ne pensiez pas que cette histoire virerait au gore et à l'horreur, et pour ça, je vous présente mes excuses. Malheureusement, il y a des récits qui se doivent d'être racontés, ne fut-ce que pour soulager le narrateur. Aux plus solides et courageux d'entre vous, je donne rendez-vous la semaine prochaine. Pour les autres, je comprend votre départ et je vous souhate de pouvoir continuer à vivre dans l'ignorance de ce qui ne devrait pas exister dans ce monde....

 

Moudon quoi!